Lettre à la jeune moi !

A l’aube de mon quart de siècle, je fais un bilan de ma vie. Où suis-je ? Comment suis-je arrivée là ? Ai-je avancé dans ma quête de bonheur et d’indépendance ? En répondant à ces questions, je me rends compte que suis encore loin du but mais je suis plus près que les fois précédentes. En vieillissant (et oui la sagesse !) je me suis mise à voir les choses différemment et si je pouvais parler à une Bella plus jeune je lui dirai tout ça :

Chère Bell@,

En regardant tout ce que tu as traversé j’en ai encore le cœur serré. Ton enfance n’a pas été banale et tu as connu beaucoup de douleurs malgré ton très jeune. Déjà à l’école primaire, tu as connu le sens du mot séparation. Tu ne savais comment t’exprimer dans ce monde rempli d’adultes qui géraient ta vie selon leur convenance. Combien de fois as-tu pleurer avant de t’endormir en espérant que tout ça n’était qu’un mauvais rêve ? Combien de matins t’es-tu levée désemparée en constatant que les murs de cette prison qu’était ta chambre d’enfant n’avaient pas changé depuis la veille.

Au fil des années, tu t’es transformée en un être blessé avec un énorme manque de confiance en toi. J’aurais tellement voulu te dire de t’affirmer, de revendiquer et lutter pour ce que tu voulais. J’aurais voulu que tu te concentres non sur la douleur mais sur l’issue dont tu rêvais tant : le bonheur, la paix du cœur et la sécurité. C’est le cœur meurtri que tu es rentrée dans ta vie d’adolescente. Tu étais fragile et craintive mais aux yeux de tous, tu jouais les filles fortes. Tu essayais tant bien que mal de t’aimer et de montrer qui tu étais réellement ! Tu as tellement essayé !! J’aurais voulu te dire que la guérison prendrait du temps et que tu devais y aller doucement. Il ne fallait pas attendre trop de toi et ensuite blâmer le monde entier.  J’aurais voulu que tu sois plus douce avec ta mère… J’aurais voulu qu’au lieu d’être cette enfant lunatique, tu apprennes à communiquer. Il est vrai que tu n’as pas eu de modèles à ce niveau mais quand même! Je suis contente toutefois, car aux cotés de ta mère tu as commencé à t’épanouir et à devenir une fille au cœur immense et avec beaucoup d’amour. Tu commençais à guérir lentement mais surement. Le chemin était long, mais j’avais beaucoup d’espoir pour toi. Comme toutes les jeunes filles tu as eu beaucoup de prétendants mais tu avais cette idée de relation parfaite. Je dois cependant te féliciter, tu ne t’es pas laissée abuser par le premier venu et même si j’aurais voulu que ton 1er homme soit quelqu’un d’autre ce n’est pas bien grave, tu aurais pu connaître pire. En tant que jeune fille tu as eu ton lot de bonheur et de petits bobos. Mon conseil à cette époque aurait été que tu t’affirmes plus. J’aurais tellement voulu que tu connaisses ta valeur et que tu ne te contentes pas. J’aurais voulu que tu apprennes à dire NON. 1 mot, 3 lettres qui t’auraient tellement fait de bien.

En entrant dans la vingtaine tu as accusé un autre grand coup. Tu as dû revenir en arrière et vivre à nouveau la séparation. Tu as dû apprendre à nouveau que la vie n’était pas un long fleuve tranquille. Tu es passée par une dépression immense. Tu en as bavé, j’aurais voulu t’épargner cette douleur, et te dire de prendre courage car la bataille allait être laborieuse et longue. J’aurais voulu te dire de ne pas gaspiller tes forces car des années après tu lutterais encore… Loin de moi l’idée de te décourager, mais je voulais que tu saches à quoi t’attendre, que tu sois préparée et surtout que tu saches que malgré les douleurs mentales et physiques toute chose a une fin. Je voulais te dire que tu allais arriver bien plus loin que tu n’osais l’imaginer. Tu auras une très belle relation avec ta mère ainsi que l’homme qui partage ta vie. Tu seras souvent craintive et tu douteras de toi mais tu constateras que tu n’es plus seule et que tu peux accomplir des merveilles !

Mon dernier conseil pour toi aurait été de ne jamais perdre la foi et de continuer de tout confier à Dieu. Je sais que le bonheur n’est plus très loin.   Bientôt la paix du coeur et l’indépendance !

Xo

Future Bell@

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *